Les évolutions du métier d’acheteur ont connu une accélération depuis quelques années notamment grâce aux solutions achats automatisées et à la mondialisation. L’Acheteur est appelé à prendre de plus en plus de place dans les processus décisionnaires de l’entreprise. Un constat basé sur l’analyse du passé, sur l’accélération des dernières années et sur les prévisions futures. La vraie question est : les processus achats automatisés répondront-ils concrètement aux besoins des entreprises ? Comment l’automatisation sert-elle concrètement la fonction Achats ?

Bref retour sur l’historique des processus achats

  • Au temps des pyramides, il fallait gérer l’approvisionnement en matériaux, la planification des écrits (hiéroglyphes) et la gestion de la force de travail. Par la suite, c’est en France que l’on retrouve des processus structurants lorsque Vauban a initié la construction de fortifications en embauchant – donc en sourçant – des travailleurs qualifiés dédiés à l’édification de ces ouvrages d’art. Ces processus ont servi de base lors de la révolution industrielle, durant laquelle les achats ont été vitaux pour le développement de l’activité économique

On constate une l’accélération des processus depuis quelques décennies

  • La complexification et la diversification des services et des produits. Les utilisateurs attendent de l’innovation et de la personnalisation. Ce qui entraîne le développement de solutions métiers et de services à la demande pointues.
  • Par extension, l’augmentation de la concurrence et de la compétitivité sont autant de contraintes auxquelles les entreprises doivent faire face.
  • Leurs défis : mieux sourcer leurs fournisseurs stratégiques, gérer des marchés volatiles et se familiariser avec les technologies et des environnements modernes comme le Cloud et des solutions en ligne.

 

Les besoins concrets intègrent la stratégie, le développement de la relation clients et la pédagogie, bref, des tâches qui nécessitent une présence humaine. L’automatisation sert la fonction Achats de 5 manières :

  • Achats prédictifs – grâce à l’analyse des impacts sur le coût des matériaux, l’entreprise peut anticiper les changements en temps et heures
  • Les équipes Achats doivent faire preuve d’agilité, d’adaptabilité et de flexibilité en cas d’instabilité sur les marchés. C’est une opportunité de remise en cause des processus établis.
  • Un sourcing optimisé doit permettre de dynamiser l’intégralité de la supply chain, et pas seulement certains domaines.
  • Innovation achats par la création de nouvelles lignes de produits, la modification des canaux de vente.
  • La gestion de la relation fournisseur est appelée à devenir une activité clé de l’Entreprise, ce qui va impliquer de la communication, de la gestion du risque, de la segmentation et la mise en œuvre d’indicateurs de la performance

La fonction Achats est amenée à impacter durablement la stratégie de développement de l’Entreprise. Elle jouera un rôle crucial pour l’aider à garder le cap en période d’instabilité des marchés, notamment grâce à l’innovation.

Share This