logiciel e-achats

Olivier Audino remarque une montée en maturité des logiciels e-achats depuis quelques années. Il invite les dirigeants de PME/ETI à se poser un certain nombre de questions simples : Votre entreprise sait-elle contrôler suffisamment ses dépenses pour réaliser des bénéfices substantiels ? A-t-elle trouvé le bon équilibre entre gouvernance et efficacité sur ses dépenses externes ? L’équipe achats passe-t-elle beaucoup de temps a saisir des commandes ou des factures de faibles montants ?

Si vous avez répondu négativement aux deux premières et positivement à la troisième, vous êtes prêt au changement !

 

Stop aux idées reçues sur les logiciels e-achats

  • Idée reçue No.1 : les solutions e-achats ne s’adressent qu’aux grands comptes. Si elles sont devenues populaires dans les années 2000 pour compléter les ERP, il n’y a aucune raison qu’elles soient cantonnées aux grandes entreprises. En effet, les besoins des PME et ETI ont eux aussi évolués : il s’agit d’établir et de pérenniser une croissance et de maintenir l’expérience utilisateur au meilleur niveau. Et donc de maîtriser les coûts indirects et les processus d’achats.
  • Idée reçue No.2 : les logiciels e-achats sont trop coûteux. Faux ! Le cloud (Mode SaaS) permet de proposer des solutions à des coûts raisonnables sur la base d’abonnement. Plus de licence ni de coûts d’infrastructures.
  • Idée reçue No.3 : l’e-achats est trop complexe. Faux ! De nombreux éditeurs proposent des interfaces qui ne nécessitent aucune connaissance en informatique et très peu de formation.

 

Comment passer à une stratégie e-achats ?

Olivier Audino préconise trois démarches :

  1. Prenez en considération les économies potentielles en réalisant un cas client : on oublie trop souvent les petites dépenses, celles qui sont intangibles mais qui, mises bout à bout, représentent des économies non négligeables.
  2. Faites un comparatif des solutions existantes et des stratégies de mise en œuvre possibles. Et optez pour les solutions qui facilitent la communication avec vos principaux fournisseurs dont il faut s’assurer de la maturité.
  3. Devenez le pionnier de l’e-achats dans votre organisation et aidez-là à faire des économies. Outre la nécessaire évangélisation interne, susciter l’échange avec vos fournisseurs et démontrez-leur l’intérêt qu’ils auront à réduire le coût de leurs transactions.
stratégie e-achats
Share This