Selon Olivier Audino, le sujet des Achats Spot – ou achats sauvages, hors procédures standards car non stratégiques – est assez neuf au sein des entreprises. Or, ils représentent près de la moitié des dépenses indirectes. Il explique qu’il est possible de réaliser jusqu’à 15% de réduction de coûts d’achats et d’augmenter la productivité de plus de 50%.

15% d’économies, de la magie ?

Non, la technologie permet désormais de générer ces économies substantielles. De plus en plus d’outils simples d’utilisation font leur apparition sur le marché.

Plusieurs constats

L’équipe Achats exige des outils intuitifs, avec une ergonomie similaire à ce qu’il utilise à la maison. Il s’agit de réduire les frais de formation et d’apprentissage. Ensuite, les clients internes des entreprises s’attendent à de la réactivité et à un niveau de précision exemplaire de l’outil. Par exemple, il faut proposer des systèmes de mise en concurrence entre fournisseurs ainsi que des fonctionnalités temps-réel ou de gestion d’appel d’offres. Enfin, le logiciel e-Achats doit permettre d’optimiser le processus achat. Par exemple en repérant les commandes récurrentes de mêmes services ou produits de faibles montants. Les salariés doivent avoir accès à des listes de fournisseurs préférentiels et à des process automatisés.

Au bout du compte, le logiciel e-Achat doit disposer de fonctions de reporting et d’audit pour une optimisation maximum des processus e-achats.

Share This